Malraux and Garréta Novel’s Space Between Narrativity and Hypermediality

  • Yacouba KONÉ

Résumé

L’objectif qui sous-tend cette étude est d’analyser l’agir créateur de Malraux et de Garréta pour en discerner les actes intermédiatiques marquants. Cela revient à montrer la manière dont les médias, composés du téléphone, de la radio, de l’écriture journalistique,des marques d’internet s’articulent avec les structures romanesques afin de faire émerger une œuvre intérieurement surmédiatisée.Il convient alors de se demander comment appréhender les traits opératoires de l’hypermédialité dans les romans malruciens et garrétiens.Les méthodes narratologique et dialogique permettent de répondre à cette question. Il apparait alors que les textes à l’étude s’accouplent avec des expressions médiatiques en intégrant dans leur moule les langages issus des médias.Ce faisant, l’espace romanesque oscille entre narrativité et transitivité hypermédiatque.

Biographie de l'auteur

Yacouba KONÉ

Auteur correspondant, Université Peleforo Gon Coulibaly (Côte d’Ivoire),

Laboratoired’Études et de Recherche enLittératures Française et Francophone (LABERLIF)

Références

1 – ASSELIN, O. (2000). « L’Histoire ruinée, les maître trahis. De l’adaptation », Protée, vol. 28, n° 3 [Mélancolie entre les arts], pp.53-64. https://id.erudit.org/iderudit/030604ar | https://doi.org/10.7202/030604ar
2 – BACKES,J.-L. (1994).Musique et littérature. Essai de poétique comparée. Paris : PUF.
3 – BAKHTINE,M. ( 1987). « Du discours romanesque », Esthétique et théorie du roman, Paris : Gallimard.
4 – BESSON, R. (2014). « Les Voisins de l’intermédialité ». https://cinemadoc.hypotheses.org/2953, consulté le 22 juin 2023.
5 – CARDON, D. ;SMOREDA, Z., (2014). « Réseaux et les mutations de la sociabilité ». Réseaux 2014/2-3 (n° 184-185), pp.161-185.
6 – COULIBALY, A. (2013). « D’un sujet…postmoderne dans le roman africain postcolonial ? Aspect d’un débat », dans A.COULIBALY, P.AMANGOUAATCHA, R.TRO DEHO (dir.), Le Postmodernisme dans le roman africain. Paris : L’Harmattan.
7 – DJEKE, C. (2015), « Intermédialité, intergénéricité, interartialité et migration : les voix de l’informe dans Les Tâches d’encre de Sandrine Bessora », dans R.TRO DEHO et Y. L.KONAN (Dir.), L’(in)forme dans le roman africain : formes, stratégies et significations. Paris : L’Harmattan.
8 – DURAND, A. P. (2004).Un monde techno : nouveaux espaces électroniques dans le roman français des années 1980-1990. Berlin : Weidler Buchverlag.
9 – GARRETA, A. (1999).La Décomposition. Paris : Grasset.
— (1986).Sphinx. Paris : Grasset
10 – HERBERT, L. ;GUILLEMETTE, L. (2009).Intertextualité, interdiscursivité et intermédialité. Laval : Presses de l’Université de Laval, Coll. « Vie des signes ».
11 – HUGLO, M.-P. (2007).Le Sens du récit. Villeneuve d’Asq : PUS.
12 – KIBEDI-VARGA, A. (1986).Littérature et postmodernité. Groningen : CRIN.
13 – KONE, Y. (2017). « L’écriture intermédiale chez Malraux, instrument d’une déstructuration narrative » dans Présence d’André Malraux sur la Toile (PAMT), art. 193, décembre.
— (2023). « Le patchwork comme procédé d’écriture dans l’œuvre romanesque de Malraux et de Garréta : vers une esthétique couturaliste du roman ». Akofena, vol.4, n°8, pp.173-186.
14 – LATRO, T. (2013). « Le roman-journal ou l’intermédialité à l’épreuve de quelques romans d’Afrique noire francophone. Les cas de Verre cassé d’Alain Mabanckou et des Naufragés de l’intelligence de Jean-Marie Adiaffi ».Chameaux.http://revuechameaux.org/numeros/numero-6/item/le-roman-journal-ou-lintermedialite -a-lepreuve-de-quelques-romans-afrique-noire-franco/ (site visité le 5 novembre 2016).
15 – — (2015), « Preuves et épreuve d’une narration radiophonique chez Ken Bugul » dans R.TRO DEHO ; Y. L.KONAN (dir.).L’ (in)forme dans le roman africain. Paris : L’Harmattan.
16 – LYOTARD, J.-F. (1982). « Réponse à la question qu’est-ce que le postmodernisme ».Critique, n°419.
17 – MALRAUX, A. (1946).La Condition humaine. Paris : Gallimard.
— (1977).L’Espoir. Paris : Gallimard.
— (1976).Les Conquérants. Paris : Bernard Grasset.
18 – MECHOULAN, É. (2003). « Intermédialités : le temps des illusions perdues ».Intermédialités : histoires et théorie des arts, des lettres et des techniques, n°1, Printemps, pp.9-27.
19 – MINDIE, P. (2014 ). « Un grand pas vers le bon Dieu de Jean Vautrin, un monstre littéraire ? Un récit postmoderne ? Le parti pris de l’hétérogénéité, de l’hybridité ».Revue Ivoirienne des Lettres, Arts et Sciences Humaines, n° 21, pp.15-32.
20 – MOSER, W. (2009). « Pas d’euphorie ! Anatomie d’une crise ». Revue canadienne de littérature comparée, vol. 26. Montréal : Université de Montréal, pp. 193-211.
21 – MÜLLER, J. E. (2000). « L’intermédialité, une nouvelle approche interdisciplinaire : perspectives théoriques et pratiques à l’exemple de la vison de la télévision ».Cinémas : revue d’études cinématographiques, vol.10, n°2-3, pp. 105-134.
— (2006 ). « Vers l’intermédialité : Histoires, positions et option d’un axe de pertinence ».Médiamorphoses, pp.99-110.
22 – SUTER, P. (2010). « Entretien avec Anne Pitteloud». http://www.culturactf.ch/invité/suterprint.htm.
— (** ).« La presse dans l’œuvre : vers une écologie littéraire ». Le journal et les lettres, t. II. Genève : Métisse Presse (Voltiges).
Publiée
2023-09-13
Rubrique
Dossier thématique