Integration of Burundian Fables in the Teaching-Learning of French as a Foreign Language

  • Adelin MPEREJIMANA

Résumé

Cet article en présence montre une contribution solide des fables burundaises comme supports didactiques dans l’enseignement du français langue étrangère au Burundi. Les fables burundaises intégrées dans l’enseignement du français apportent un avantage. Les fables burundaises créent la motivation des apprenants burundais. En apprenant la langue (le français), les apprenants se contentent de la réalité culturelle de leur pays, de la société où ils ont vécu. Cette centration de l’enseignement de la langue (le français) à travers le vécu quotidien de l’apprenant burundais développe l’idée de culture car apprendre la langue, c’est apprendre la culture, par conséquent, enseigner une langue, c’est enseigner une culture (Bayram, 1992, p. 67). L’introduction de ces fables burundaises dans l’enseignement du français nécessite une approche méthodologique centrée sur l’apprenant, qui suscite la participation des apprenants. L’approche communicative est envisagée à cette étude. La contextualisation des cahiers - supports serait un atout pour garder l’équilibre culturel.

Biographie de l'auteur

Adelin MPEREJIMANA

Auteur correspondant, Université du Burundi (Burundi)

Références

1 – ABBASDJAZIRA, S.(2017).Les fables comme genre littéraire de l’enseignement-apprentissage du français langue étrangère en 2e année Moyenne. Université Abderrahmane Mira-Bejaïa, mémoire de Master, Algérie.
2 – BYRAM, M. (1992).Culture et éducation en langue étrangère. Paris : Hatier/Didier.
3 – CUQ, J.-P., I.GRUCA(2013).Cours de didactique du français langue étrangère et seconde. Paris : PUG.
4 – DECRET-LOIno1/19 du 10 septembre 2013 portant l’organisation de l’enseignement de base et secondaire, Burundi.
5 – ERNY, P. (1972).L’enfant et son milieu en Afrique noire : essai de l’éducation traditionnelle. Paris : Payot.
6 – HUONG, D. (2010), «Approche cognitive dans l’apprentissage des langues étrangères sa conception et ses apports à l’acquisition des compétences linguistiques».Synergies pays riverains du Mékong, Vietnam, no2.
7 – KANYAMUNEZA, M. (2010).Influence de la culture maternelle de l’apprentissage de l’enseignement de la littérature aux écoles secondaires du Burundi au cycle Supérieur : cas de la classe de 2e L.M. UB, mémoire de master, Bujumbura.
8 – LAFAYETTE, R.-C.(1988).L’enseignement du français aux États-Unis : perspectives américaines et étrangères. Québec : Folio.
9 – NDIKUMAGENGE, R. (2012).Les Contes burundais comme outils didactiques dans l’enseignement du français langue étrangère au premier cycle de l’enseignement secondaire. Université du Burundi. Mémoire de Master, Burundi.
10 – NSENGIYUMVA, R. (2010).La prise de parole en classe de langue cas de français langue étrangère. Université du Burundi, Bujumbura.
11 – NTABONA, A. (1981). Symbolisme et message des personnages animaux des Migani au Burundi,Au Cœur de l’Afrique (ACA), Tome n02, Bujumbura-Burundi, pp. 84-115.
12 – SANTERRE, R.,C. MERCIER-TREMBLAY(1982).La quête du savoir : essais pour une anthropologie de l’éducation camerounaise. Montréal : Presses de l’Université de Montréal.
13 – VIANIN, P. (2007). La Motivation scolaire : comment susciter le désir d’apprendre. Bruxelles :de Boeck Supérieur, coll. Pratiques pédagogiques.
14 – ZARATE, G. (1986).Enseigner une culture étrangère. Paris : Hachette.
Publiée
2023-09-13
Rubrique
Dossier thématique