Problem of the Language of Instruction and Transmission/Reception of Knowledge in Higher Education in Burundi

  • Gélase NIMBONA
  • Clément BIGIRIMANA
  • Pierre NUWINGOMA

Résumé

— Dans cet article, les auteurs mènent une réflexion sur la problématique de la langue d’enseignement/apprentissage dans l’Enseignement Supérieur au Burundi. À partir des descriptions déjà faites sur le français parlé au Burundi et des données authentiques recueillies auprès des étudiants, les auteurs essaient de montrer le degré de régression du niveau de maitrise du français qui est assure les fonctions de langue d’enseignement au Burundi de l’école fondamentale à l’enseignement supérieur. Par l’examen des facteurs explicatifs de la régression du niveau de maitrise de cette langue, l’article éclaire sur la problématique de la langue d’enseignement et de réception des savoirs et de l’identité linguistique du pays.

Bibliographies de l'auteur

Gélase NIMBONA

Auteur correspondant, Centre de recherche en Langues, Cultures et Sociétés ; Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université du Burundi

Clément BIGIRIMANA

 Centre de recherche en Langues, Cultures et Sociétés ; Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université du Burundi (Burundi)

Pierre NUWINGOMA

Laboratoire Description, Dynamique et Didactique des langues ; Institut de Pédagogie Appliquée,Université du Burundi (Burundi)

Références

1 – ABOLOU, C.R. (2008). Langues africaines et développement. Paris : Éditions Paari et Brazzaville : Nsanga-Mvimba.
2 – AVANZI, M. ; G. BORDAL ; G. NIMBONA (2014). The Obligatory Contour Principle in African and European Varieties of French. Proceedings of Interspeech 2014 : Singapore, September 14-18.
3 – BIGIRIMANA,C. (2018). Politique linguistique éducative au Burundi : Quelle(s) langue(s) adaptée(s) pour la transmission des connaissances ?
4 – BIGIRIMANA,Cl. (2019). Le français d’aujourd’hui, une langue aux multiples facettes. Synergies Portugal n° 7.
5 – SIMBAGOYE, A. (2015). Compétences langagières et apprentissage à l’Université du Burundi.
6 – BARADUC, J. ; G.BERGOUNIOUX, V.CASTELLOTTI ; C.DUMONT ; M.-H.LANSARI (1989). Le statut linguistique des voyelles moyennes. Langage & Société (49), pp. 5–24.
7 – BOERSMA, P. ; D.WEENINK (2012). Praat (v. 5.3) http://www.fon.uva.nl/praat/.
8 – BORDAL, G. (2012). Prosodie et contact de langue: le cas du système tonal du français centrafricain. Thèse de doctorat, Université d’Oslo/Université Paris Nanterre.
9 – CHAUDENSON, R. (2008). Le français dans les pays de la Francophonie en 2006. InMAURAIS, J. ; P.DUMONT ; J.-M.KLINKENBERG ; B.MAURER ; P.CHARDENET (2008).L’avenir du français. Paris : Éditions des archives contemporaines, pp. 19-24.
10 – CUQ, J.-P. (2008). L’enseignement du français langue seconde et langue étrangère. InMAURAIS, J. ; P.DUMONT ; J.-M.KLINKENBERG ; B.MAURER ; P.CHARDENET (2008). L’avenir du français. Paris : Éditions des archives contemporaines, pp. 19-24.
11 – DECRET N°100/167 du 12 juillet 2021 portant restructuration et fonctionnement de l’Académie Rundi.
12 – DECRET n° 100/078 du 22 mai 2019 portant fixation des langues d’enseignement et échelonnement des langues enseignées à l’École Fondamentale. Bujumbura : Cabinet du Président.
13 – DELAIS-ROUSSALIE, E. (1996). Phonological Phrasing and Accentuation in French. InNESPOR, M. ; N. SMITH (Eds), Dam Phonology : HIL Phonology Papers II. La Haye : Holland Academic Graphics.
14 – ECKMAN, F. (2004). From Phonemic Differences to Constraint Rankings.SSLA, 26, Cambrige University Press, pp. 513-549.
15 – FEUSSI, V. (2008). Parles-tu français ? Ça dépend…Penser, agir, construire son français en contexte plurilingue : le cas de Douala au Cameroun. Paris : L’Harmattan.
16 – FREY, C. (1996). Le français au Burundi. Lexicographie et culture. Vanves : EDICEF/AUPELF.
17 – FREY, C. (2008). Regards des locuteurs francophones sur la diversité lexicale en Afrique : représentations, identités, intercompréhension. InDELAGE, G. (coord.).La langue française dans sa diversité. Québec : Direction des relations publiques du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine,pp. 17-38.
18 – GADET, F. ; R.LUDWIG (2015). Le français au contact d’autres langues. Paris: Ophrys.
19 – HAMBYE, P. ; A. C.SIMON (2009). La prononciation du français en Belgique. InDURAND, J. ; B.LAKS ; C.LYCHE (éd.). Phonologie, variation et accents du français. Paris : Lavoisier, pp. 95-130.
20 – JAMES, C. (1980). Contrastive Analysis. London : Longman.
21 – LOI n°1/31 du 3 novembre 2014 portant statut des langues au Burundi.
22 – KRZESZOWSKI, T.-P. (1990). Contrasting Languages. The Scope of Contrastive Linguistics. Berlin, New York : Mouton de Gruyten.
23 – MAZUNYA, M. ; Concilie,BIGIRIMANA ; A.HABONIMANA(2014). La langue française au Burundi. InWOLFF, A. (coord.) La langue française dans le monde. Paris : Nathan, Organisation Internationale de la Francophonie, pp. 92-95.
24 – MAZUNYA, M. ; A. HABONIMANA (2010). Les langues de scolarisation dans l’enseignement fondamental en Afrique subsaharienne francophone : cas du Burundi. AFD/AUF. Résumé institutionnel du rapport d’étude-pays.
25 – NEMSER, W. (1991). Language Contact and Foreign Language Acquisition. InIVIR, V. ; D. KALOGJERA (Eds), Languages in Contract and Contrast : Essays in Contact Linguistics. Berlin : Mouton de Gruyten, pp. 345-364.
26 – NIMBONA, G. (2014). Etude contrastive de la prosodie du kirundi et du français. Analyse des transferts prosodiques du kirundi au français parlé au Burundi. Thèse de doctorat, Université catholique de Louvain.
27 – NIMBONA, G. ; A.-C. SIMON (2016). Le phrasé et l’accentuation du français parlé au Burundi: un cas de transfert positif. Langages, vol. 2, 202, pp. 113-136.
28 – NIMBONA, G. ; A.-C., SIMON(2023). La prononciation du français au Burundi: influence du français de Belgique et du kirundi.Journal of Language Contact 15/1.
29 – NIMBONA, G. ; A.-C. SIMON (2023). Burundi and Rwanda. InREUTNER, U. (ed.); Manual of Romance Languages in Africa. De Gruyter.
30 – NTAHONKIRIYE, M. (2007). Le français comme langue de l’élite au Burundi : un inconvénient plutôt qu’un avantage. Congrès international de L’AFELSH, Culture savante et culture populaire dans la Francophonie, Université d’Ottawa, 18-21/10/2007.
31 – NTAHONKIRIYE, M. (2008). Les jugements linguistiques des bilingues burundais: idéologies diglossiques et insécurité linguistique. Langues et linguistique (32), pp. 59-80.
32 – NTIRANYIBAGIRA, C. (2019). La dynamique diglossique à Bujumbura: analyse de quelques représentations. Revista Odisseia (4), pp. 90-106, doi:
http://dx.doi. org/10.21680/1983–2435.2019v4n1ID17232.
33 – POST, B. (2000). Tonal and Phrasal Structures in French.The Hague : Holland Academic Graphics.
34 – RURIHOSE, F. (2001). Système éducatif burundais : crise, tâtonnements et incohérences. Étude commandée et dirigée par l’Observatoire de l’Action Gouvernementale.
35 – SELINKER, L. (1972). Interlanguage. IRAL, 10 (3), pp. 115-123.
36 – SELINKER, L. (1994). Rediscovering Interlanguage. London/New York : Longman.
37 – Thomason, S. G. (2000). On the Unpredictability of Contact effects. Estudios de Sociolingüistical. 1, pp. 173-182.
38 – THOMASON, S. G. (2001). Language Contact: An Introduction. Edinburgh: Edinburgh University Press.
39 – YANZIGIYE, B. ; C.NIYOMUGABO(2013). Pratique sociale du français au Rwanda. Synergies. Afrique des Grands Lacs (2), pp. 189-97.
40 – ZERBIAN, S. (2012). Markedness in the Prosody of Contact Varieties of South Africa English. Speech Prosody. Shangai, China.
Publiée
2023-09-13
Rubrique
Dossier thématique