VALORISATION DES EXTRAITS POLYPHENOLIQUES ET FLAVONOÏQUES DE LA PARTIE AERIENNE D’Echium vulgare

  • Razika LAOUFI Laboratoire de Technologies Douces et Valorisation des Materiaux Biologiques et Biodiversité, Faculté des sciences, Université Mohamed Bougara de Boumerdes 35000 Boumerdès- Algérie
  • Ouahiba BOUCHENAK Faculté des Sciences, Université M’Hamed Bougara de Boumerdes
  • Karima YAHIAOUI Laboratoire de Recherche de Technologie Alimentaire, Université M’Hamed Bougara de Boumerdes
  • Narimen BENHABYLES Laboratoire de Valorisation et Conservation des Ressources Biologiques, Université de Boumerdes
  • Karim ARAB Laboratoire de Valorisation et Conservation des Ressources Biologiques, Université de Boumerdes
Keywords: activité antimicrobienne, activité antioxydante, Echium vulgare, flavonoïdes, polyphénols

Abstract

Diverses activités biologiques sont attribuées aux extraits naturels des plantes contenant une variété de composés phénoliques. Le but du travail est de valoriser le pouvoir antioxydant et antimicrobien des extraits polyphénoliques et flavonoïques de la partie aérienne d’Echium vulgare. Pour ce faire, nous avons réalisé un screening phytochimique et une évaluation de l’activité antimicrobienne par la méthode de diffusion dans un milieu solide. L’activité antioxydante de l’extrait de la partie aériènne a été évaluée par le test diphenyl-picrylhydrazyl (DPPH). Le screening pytochimique a révélé une forte teneur en tanins totaux, flavonoïdes, mucilages et saponosides. Les résultats ont montré aussi un effet antioxydant important proche de celui de l’acide ascorbique (p > 0.05), soit une IC50 de 0,347 ±0,025 mg/ml. Les résultats du pouvoir antimicrobien montrent que les extraits polyphénoliques exercent une forte activité sur Candida albicansavec une zone d’inhibition de 41 mm. Les souches E. coli et P. aeruginosaont montré une sensibilité moindre aux polyphénols et aux flavonoïdes, soit respectivement un diamètre d’inhibition compris entre 23 et 16 mm. Par contre K. pneumoniaes’est montrée résistante. Ces résultats montrent l’importance de valoriser les extraits de la partie aérienne de la plante d’Echium vulgare dans le traitement des infections microbiennes

Published
2021-04-13