STRUCTURE ET COMPOSITION FLORISTIQUES DE LA FORET DE SIDI R’GHIES (OUM EL BOUAGHI)

  • Malika RACHED-KANOUNI Département des Sciences de la Nature et de la Vie, Faculté des Sciences Exactes et des Sciences de la Nature et de la Vie, Université Larbi Ben M’Hidi Oum El Bouaghi
  • Sonia HABBI Département des Sciences de la Nature et de la Vie, Faculté des Sciences Exactes et des Sciences de la Nature et de la Vie, Université Larbi Ben M’Hidi Oum El Bouaghi
  • Menal BOUAFENE Département des Sciences de la Nature et de la Vie, Faculté des Sciences Exactes et des Sciences de la Nature et de la Vie, Université Larbi Ben M’Hidi Oum El Bouaghi
  • Karima KARA Département de Biologie et Ecologie Végétale, Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie Université des Frères Mentouri Constantine 1
  • Labed ABABSA Département des Sciences de la Nature et de la Vie, Faculté des Sciences Exactes et des Sciences de la Nature et de la Vie, Université Larbi Ben M’Hidi Oum El Bouaghi
Keywords: Inventaire forestier, Structure, Diversité floristique, dégradation et Sidi R’Ghies

Abstract

L’objectif général de cette étude est la gestion rationnelle des écosystèmes forestiers en vue d’une conservation durable de la biodiversité floristique. Deux types d’analyses sont réalisés : l’analyse structurale et l’analyse des principales essences. Au total, 3675 individus sont réparties dans 5 familles, départagées entre 7 espèces ont été recensés. Les espèces ligneuses dominantes sont Pinus halepensis et Juniperus. oxycedrus. Les Pinaceae et les Cupressaceae constituent les familles les plus représentées. Les valeurs moyennes de la richesse spécifique, de l’indice de diversité de Shannon sont de 3±1,2 et 0,71±0,30 espèces/parcelle respectivement. La densité moyenne des ligneux au niveau de la forêt de Sidi R’Ghies est de 735±368 pieds/ha avec une surface terrière moyenne de 23,01±5,04m²/ha. La structure des hauteurs montre que les arbres dans les classes de hauteur comprises entre 2 et 4m ont une densité très élevée, preuve d’une régénération naturelle. La structure totale indique que les arbres de petites dimensions sont plus abondants que ceux de grandes dimensions (17,5<d≤27,5cm). En effet, ce travail constitue une base de données pour la forêt mais il ne représente qu’une des facettes à prendre en considération en vue de la protéger et de la restaurer.

Published
2021-04-13