EFFET D'UNE COMPLEMENTATION DES PATURAGES STEPPIQUES PAR DES REBUTS DE DATTES SUR LES PERFORMANCES PRODUCTIVES DES BREBIS OULED DJELLAL ET LA CROISSANCE DE LEURS AGNEAUX

  • Abdelghafour ABAIDIA Laboratoire d’épidémio-surveillance, santé, productions et reproduction, expérimentation et thérapie cellulaire des animaux domestiques et sauvages, Université Chadli Bendjedid d’El Tarf, BP 73, 36000, ElTarf, Algérie, Université Abbas Laghrour, Khenchela,BP 1252 rue de Batna, Khenchela, 40004, Algérie.
  • Lamia MEBIROUK-BOUDECHICHE Laboratoire d’épidémio-surveillance, santé, productions et reproduction, expérimentation et thérapie cellulaire des animaux domestiques et sauvages, Université Chadli Bendjedid d’El Tarf, BP 73, 36000, ElTarf, Algérie.
  • Kahina CHAKER-HOUD Laboratoire Agriculture et Fonctionnement des Ecosystèmes, Université Chadli Bendjedid d'ElTarf, BP 73, 36000, ElTarf, Algérie
Keywords: Complémentation, brebis, performances de croissance, NEC, Rebuts de dattes

Abstract

Il est connu que l’alimentation en période de steaming des femelles a un effet significatif sur les performances pondérales des agneaux à la naissance, c’est ainsi que l’effet d’une complémentation en rebuts de dattes de brebis OuledDjellal pâturant des zones steppiques en période de steaming, sur leurs variations pondérales et la croissance de leurs agneaux a été étudié. Ainsi, Cent (100) brebis multipares ont été synchronisées puis soumises à la reproduction et aléatoirement réparties en deux lots. L’alimentation était à base de fourrages d’une prairie et des chaumes d’orge durant la période estivale. Deux mois avant la mise bas, les femelles du lot expérimental ont été complémentées quotidiennement au retour du pâturage avec des rebuts de dattes (hachefghars) à raison de 400 g/animal/jour après une période d’adaptation de 15 jours. L’impact de cette complémentation a été mesuré par une mesure de la variation de l’état de chair des femelles (NEC), en plus du poids à la naissance et la croissance de leurs agneaux (Poids à J0, à J28, à J63 et à J90 de vie). L’étude statistique réalisée (SAS 2004) a révélé que les femelles complémentées ont vu leur état de chair s’améliorer de 0,18 point, contre une diminution de 0,20 point pour le lot témoin (P<0,05). Cette situation s’est répercutée positivement sur les poids des agneaux puisque les poids de la naissance à J90 des agneaux issus des femelles complémentées ont été significativement supérieurs (P<0,05) aux poids des agneaux témoins. L’alimentation à ce stade de vie étant exclusivement lactée, les rebuts de dattes contribueraient à l’amélioration de la production laitière des femelles complémentées. Ainsi, la complémentation des femelles en fin de gestation par les rebuts de dattes semble avoir un effet positif tant sur leurs états corporels que la croissance de leurs agneaux.

Published
2021-05-10