SOURCES ET ORIGINES DE LA POLLUTION DE L’EAU DU FLEUVE NIGER AU NIVEAU DE LA VILLE DE NIAMEY

  • M ADAMOU MARAFA Département Science du Sol, Faculté d’Agronomie, Université Abdou Moumounide Niamey, BP : 10960, Rive Droite, Niamey/Niger
  • A TANKARI DAN BADJO Département Science du Sol, Faculté d’Agronomie, Université Abdou Moumounide Niamey, BP : 10960, Rive Droite, Niamey/Niger.
  • F ABDOU GADO Département Science du Sol, Faculté d’Agronomie, Université Abdou Moumounide Niamey, BP : 10960, Rive Droite, Niamey/Niger.
Keywords: Pollution, Eaux usées, Ordures Ménagères, Paramètres physico-chimiques, Fleuve Niger

Abstract

Le fleuve Niger, source principale d’approvisionnement en eau de la ville de Niamey, est menacé par des pollutions diverses et multiformes. L’objectifprincipal de cette étude est de mettre en évidence les différentes sources de pollution de l’eau du fleuve Niger en fonction de leur origine au niveau de la ville de Niamey. Des enquêtes de terrain, des mesures in situ de paramètres physico-chimiques et des débits des effluents à leurs exutoires débouchant au fleuve Niger ont été effectuées. Les sources de pollution de l'eau du fleuve Niger, au niveau de la ville de Niamey, sont issues des rejets des eaux usées de diverses origines essentiellement liées aux activités anthropiques comme les industries, les centres de santé et l’agro-alimentaire mais aussides ordures ménagères. En effet, les enquêtes ont montré que sur dix-neuf (19) établissements enquêtés, cinq (5) seulement disposent d’une station d’épuration fonctionnelle. La ville de Niamey rejette jusqu’à 13 540 m3j-1 d’eaux usées à travers trente-deux (32) points de rejets identifiés le long des rives du fleuve Niger. Au niveau de ces exutoires, les mesures in-situont montréque le pH varie de 5,1 à 10,2. La conductivité électrique (CE) varie de 220μScm-1 à 8 095μScm-1 ; les Totaux des Sels Dissouts (TDS) varient de 112ppm à 4 070ppm et le chlorure de sodium (NaCl)varie entre 0,45% et 15,9%. Ces valeurs de pH, CE, TDS et NaClsont supérieures aux valeurs limites des rejets fixées par le texte réglementaire normatif nigérien et celui de l’OMS. Au regard de ces résultats, les eaux usées doivent être traitées avant leur déversement dans le fleuve Niger.

Published
2021-05-16