ETUDE COMPARATIVE DES MECANISMES BIOCHIMIQUES DE TOLERANCE AU STRESS SALIN DE DEUX ESPECES D'ATRIPLEX

Atriplex halimus L. ET Atriplex canescens (PURCH) NUTT

  • Soumia1 HADJADJ Laboratoire de protection des écosystèmes en zones arides et semi-arides, Université de Ouargla, 30000 Ouargla, Algeria
  • DJERROUDI Ouiza Laboratoire de Bioressources Sahariennes Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie et Sciences de la Terre et de l’Univers Université Kasdi Merbah-Ouargla BP 511 Ouargla 30000 Algérie
  • Samia BISSATI Laboratoire de Bioressources Sahariennes Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie et Sciences de la Terre et de l’Univers Université Kasdi Merbah-Ouargla BP 511 Ouargla 30000 Algérie
Keywords: Atriplex, stress salin, marqueurs, biochimiques, proline, sucres solubles

Abstract

L’effet de NaCl+CaCl2 à 400 et 600 meq sur le comportement biochimique de deux espèces d’Atriplex: Atriplex halimus L. et Atriplex canescens est étudié. La proline et les sucres solubles, sont admis comme étant des marqueurs biochimiques de la résistance aux stress abiotiques, sont dosés, après une semaine de stress à partir des feuilles (apicales et basales), des tiges et des racines pour la proline et des organes aériens pour les sucres solubles sur des plantes âgées de quatre mois. Les résultats montrent la variabilité de l’accumulation de proline et des sucres solubles selon l’organe de la plante, l’espèce et l’intensité du traitement en sels. La proline s’accumule davantage dans les feuilles, notamment dans les feuilles apicales d’Atriplex halimus L. avec tous les traitements et les feuilles basales d’Atriplex canescens sous salinité modérée 400 meq par rapport aux tiges et aux racines. Sous les traitements les plus concentrés 600 meq, la proline devient importante dans les tiges. L’accumulation des sucres solubles est importante dans les feuilles chez les deux espèces pour les deux traitements.

HADJADJ Soumia
Published
2018-09-23