LES STEPPES ALGÉRIENNES: CAUSES DE DÉSÉQUILIBRE

  • Bouzid NEDJIMI Laboratoire d’Exploration et de Valorisation des Écosystèmes Steppiques Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie, Université de Djelfa, 17000 Djelfa, Algérie
  • Brahim GUIT Laboratoire d’Exploration et de Valorisation des Écosystèmes Steppiques Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie, Université de Djelfa, 17000 Djelfa, Algérie
Keywords: Steppes algériennes, cheptel, désertification, surpâturage, sécheresse

Abstract

Les steppes algériennes, situées entre les isohyètes 100 à 400 mm, couvrent plus de 20 millions d’hectares d’une végétation basse et rabougrie, soumise à une exploitation humaine très accentuée. La vocation des steppes est principalement l’élevage extensif d’ovins, complété par une céréaliculture aléatoire. De nos jours, le constat majeur est celui d’une diminution de la superficie de ces steppes due à une dégradation parfois extrême. Le tout est aggravé par des sécheresses périodiques plus ou moins sévères et prolongées. La croissance démographique permanente et le désir de l’amélioration du revenu familial, associés à la précarité climatique, ont été à l’origine d’une profonde transformation du milieu naturel en steppe algérienne. Cette transformation s’observe par la genèse d’un certain nombre de phénomènes, indicateurs de la dégradation du milieu. Parmi les plus frappants, on cite essentiellement la détérioration de la qualité des parcours avec la baisse de leur productivité, la salinisation et désertification des sols et enfin, l’érosion des ressources génétique et la baisse de la biodiversité. Dans le but de contribuer à une meilleure connaissance des zones steppiques, pour une plus grande prise de conscience de la complexité du développement rural et de l’état actuel de dégradation qu’a connu ces régions fragiles, il a été jugé à la fois opportun et utile de réaliser une mise au point sur les profonds changements, accélérés durant la décennie écoulée, notamment les causes naturelles et anthropiques de déséquilibre de ces écosystèmes.

Published
2018-09-30