L’ARGANERAIE DE TINDOUF : UN PATRIMOINE FLORISTIQUE EXCEPTIONNEL

  • KAABÈCHE Mohammed Laboratoire Biodiversité et Ressources Phytogénétiques, Faculté des sciences de la nature et de la vie, Université Ferhat Abbès, Sétif, Algérie
  • BENKHEIRA Abdelkader Direction générale des forêts, Alger, Algér
  • MOUZAOUI Abdelmoumen Conservation des forêts de Tindouf, Algérie
  • KHAZNADAR Mouna 1)Laboratoire Biodiversité et Ressources Phytogénétiques, Faculté des sciences de la nature et de la vie, Université Ferhat Abbès, Sétif, Algérie
  • BENIA Farida 1)Laboratoire Biodiversité et Ressources Phytogénétiques, Faculté des sciences de la nature et de la vie, Université Ferhat Abbès, Sétif, Algérie
Keywords: Arganeraie, Argania spinosa, hamada, biodiversité

Abstract

La hamada constitue les terrains de parcours traditionnels pour l'élevage caprin et camelin à caractère extensif. Ces potentialités pastorales, associées à l'exploitation d’espèces arborescentes, notamment du talha [Acacia tortilis (Forsk.) Hayne subsp raddiana (Savi) Brenan], déterminent les principales activités de cette région. Les résultats inédits exposés concernent des faits chorologiques nouveaux relatifs à l’aire de distribution de la flore spontanée arborescente spécifique aux divers habitats écologiques de l’arganeraie. La connaissance, la protection et la conservation de cette flore demeure importante. En effet, en Algérie, la flore arborescente saharienne possède plus de valeur qu’une habituelle importance d’ordre écologique ou économique; parfaitement adaptée au contexte climatique actuel, elle constitue un témoin privilégié des vicissitudes paléoclimatiques qui ont affecté le Sahara depuis l’ère tertiaire jusqu’à nos jours. Aussi, constitue-elle un modèle biologique de choix pour diverses disciplines scientifiques (biologie, agronomie, foresterie, phytochimie, etc.). Ces résultats ont permis de mettre en évidence pour de nombreuses espèces arborescentes de nouvelles stations et de préciser l’aire de distribution de certaines autres espèces: la distribution de l’arganier, Argania spinosa (L.) Skeels, 1911, qui est connue, uniquement, au niveau de quelques stations situées dans l’Oued El-Ma, est élargie suite à la reconnaissance de nouvelles stations située au sein de la hamada. Nos investigations ont abouti à la découverte de nouvelles stations de population d’espèces habituellement reconnues comme ayant une aire de distribution exclusivement spécifique à la région méditerranéenne. Ces stations constituent, en fait, des exclaves méditerranéennes se trouvant complétement enclavées au sein du Sahara occidental algérien. Au-delà de son exploitation, actuelle, comme terrain de parcours, l’arganeraie de Tindouf constitue, sur le plan de la diversité floristique un conservatoire in situ de valeur patrimoniale mondiale. Sa protection et sa gestion représentent un enjeu majeur en vue de l’utilisation de la biodiversité dans le cadre du développement durable.

L’ARGANERAIE DE TINDOUF : UN PATRIMOINE FLORISTIQUE EXCEPTIONNEL
Published
2018-10-02