SENSIBILITE A LA CHENILLE PROCESSIONNAIRE (Thaumetopoea pityocampa Schiff.) CHEZ DEUX ESPECES DE PINS (Pinus halepensis Mill. ET Pinus brutia Ten.): CAS DU REBOISEMENT DE SENELBA CHERGUI (DJELFA)

  • Amar KHADOUMI Université de Djelfa, Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie, 17000 Djelfa, Algérie
  • Bouzid NEDJIMI Université de Djelfa, Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie, 17000 Djelfa, Algérie
  • Belkacem DAOUDI Centre National de Développement des Ressources Biologiques, 17000 Djelfa, Algérie
Keywords: Pinus halepensis, Pinus brutia, Thaumetopoea pityocampa, climat semi-aride

Abstract

Cette étude a pour objectif de comparé la résistance à la chenille processionnaire (Thaumetopoea pityocampa Schiff.) chez deux espèces de pin (Pinus halepensis Mill. et Pinus brutia Ten.), dans le reboisement de la série VI, localisé dans le versant nord de la forêt de Senalba Chergui (Wilaya de Djelfa, Algérie). L’échantillonnage adopté est basé sur la sélection systématique de cinquante (50) arbres par parcelle selon deux transects diagonales, où sont mesurés le pourcentage de défoliation ainsi que le nombre de nids pour chaque arbre échantillonné. Les données ont permis de conclure que le Pin brutia est moins résistant aux attaques de la chenille processionnaire que le pin d’Alep.

Published
2018-10-02