FACTEURS DE VARIATION CELLULAIRE DU LAIT DE VACHE CHEZ DES PETITS ET MOYENS TROUPEAUX HORS SOL MENES EN MILIEU SEMI-ARIDE (TUNISIE LITTORALE)

  • Rim HAJ MBAREK Institut Supérieur Agronomique de Chott Mariem- CP 4042, Université de Sousse, Tunisie
  • Youssef M’SADAK Institut Supérieur Agronomique de Chott Mariem- CP 4042, Université de Sousse, Tunisie
Keywords: Elevage bovin hors sol, comptages cellulaires, facteurs de variation, infections mammaires, Tunisie semi-aride

Abstract

Ce travail est un bilan descriptif des données cellulaires disponibles relatives à 50 petits et moyens élevages bovins (297 vaches en lactation) menés en hors sol dans la région de Sousse (Tunisie littorale semi-aride) pour déterminer les facteurs influençant les Comptages Cellulaires Individuels (CCI) du lait, tout en ayant recours à des visites d’élevage et de traite afin d’apprécier la situation hygiénique, technique et technologique adoptée. La moyenne des CCI a dépassé 500.000 cell. /ml pour chacun des dix contrôles considérés, ce qui montre que les mammites subcliniques sont bien établies. Il ressort que les CCI varient avec le numéro de contrôle et la zone d’étude (Sousse Nord, Sousse Centre et Sousse Sud). Par ailleurs, les CCI augmentent avec le rang de lactation. Les primipares enregistrent toujours les CCI les plus faibles par rapport aux multipares. Les taux cellulaires augmentent au cours de la lactation. Les variations mensuelles et saisonnières des CCI proviennent notamment des conditions d’élevage et de traite. En outre, les CCI présentent un profil qui évolue inversement par rapport au profil de la production laitière. Les phénomènes de dilution et de concentration des CCI dans le volume de lait produit s’alternent au cours de la lactation.

Published
2018-10-02